légumes feuilles

Avril, au tour des semis pour les légumes feuilles

Pour ces semis, il suffit de réserver un coin du potager, bien aérer et affiner le sol. Il est possible de réaliser un faux-semis pour s’assurer que le terrain soit vierge de graines d’adventices (“mauvaises herbes”).

Je sème donc dans ma petite pépinière.
Quelques semaines après la levée, les plants seront repiqués directement en place en respectant la bonne distance de plantation.

Temps : 2h
Outils : croc, cordeau, pelle à main, râteau, voile anti-insecte
Rendement par espèce :
Laitue = 5 par mètre carré
Jeunes pousses = 100 grammes le mètre linéaire
Poireaux = 10 poireaux par mètre linéaire donne environ 3 kg
Cardes = plusieurs récolte par pied, jusqu’à 1 kg
Choux, suivant les variétés = 1.5 kg pour les choux pommés, 1 kg pour les choux feuilles, 3 choux par mètre carré.

Le potager va prendre une nouvelle forme, il commence à se remplir ! Déjà 3 mois que le projet des buttes en “lasagnes” a commencé. Les premiers repiquages en pleine terre ont débuté avec les laitues semées mi-janvier et les semis directs sur butte également avec les légumes racines.

Aujourd’hui je sème en pépinière plusieurs variétés de légumes feuilles.

légumes feuilles

Les buttes en “lasagnes” dans le potager sont paillées, la terre n’est pas à nue. Les semis direct en ligne sur “lasagnes” consistent à écarter le paillage, creuser un sillon et déposer les graines, recouvrir de terre et arroser!

Il s’agit de la même pratique lorsqu’on sème directement en pleine terre.

Juste pour dire qu’il est important de jamais laisser le sol de son potager à nu et toujours le recouvrir de paillage ou d’un couvert végétal de type engrais vert. Un article en juillet sur le paillage est prévu !

Les salades

Une récolte de salades toute l’année est possible en alternant les semis et différentes variétés.

Je distingue les laitues pommées (beurre, batavia, romaine, grasse), qui forme une coeur bien plein, les salades à couper, on récolte quelques feuilles par pied que l’on conserve et la plante continue à pousser et les jeunes pousses que l’on coupe à ras du sol et servent dans la composition des mescluns.

Je reviendrai sur les semis des chicorées et de la mâche au mois de juin et au mois d’août.

Je sème les laitues pommées en plaque alvéolée ou en pépinière. (Voir l’article sur le semis des laitues)

Astuce : Les plants semés en plaque alvéolée peuvent être facilement repiqué dans les endroits qui se libèrent au fur et à mesure des récoltes.

légumes feuilles

Je sème les salades à couper et les jeunes pousses directement en place en ligne distantes d’environ 20 centimètres. Je créer un sillon profond d’un centimètre sur ma butte “lasagnes” et je dispose environ une graine tous les centimètres (ce n’est pas évident car souvent les graines sont très petites !).

Astuce : pour une récolte en continu, je vais effectuer un semis tous les trois semaines.

J’ai choisi de semer de la roquette et d’autres variétés de Brassicacées comme le Mizuna et la moutardeJe vais protéger les plants avec un voile anti-insecte pour éviter les altises.

Les choux

Je sème les choux en pépinière en disposant une graine tous les trois centimètres au fond d’un sillon profond de un à deux centimètre. La levée peut mettre jusqu’à 10 jours.

légumes feuilles

Astuces : Le chou fait parti de la famille des Brassicacées, ces plantes sont souvent attaquées par les altises. Je les protège en arrosant avec un purin de feuilles de sureau et un voile anti-insecte.

Je repique les choux lorsqu’il auront 6 vraies feuilles, dans environ un mois et demi.

Il existe différentes variétés suivant la période de récolte et de production mais également différentes formes comme le chou Cabus aux feuilles lisses et le chou de Milan aux feuilles cloquées et le chou, qui sont des choux pommés. Cette année je sème une autre forme de chou, le chou frisé non pommé ou kale.

Je choisis de semer des choux au mois d’avril pour une récolte à l’automne.

Les poireaux

légumes feuilles

On distingue plusieurs variétés, les poireaux d’été (‘Monstrueux d’Elboeuf’), d’automne (“Monstrueux de Carentan”) et d’hiver (“Bleu de Solaise”).

Les premiers se sèment dès février, les seconds en mars et les derniers en avril.  Cette année je cultive seulement des poireaux d’hiver (la période de l’année où on consomme le plus de poireau!).

Bon à savoir : 1g de semence semé sur une ligne d’un mètre peut fournir 200 plants !

Je sème donc les graines de poireaux d’hiver dans un petit coin du potager, en ligne ou à la volée, les graines vont mettre un peu de temps à lever, environ trois semaines. Des petits plants vont émettre et je vais les laisser grossir jusqu’à la taille d’un crayon. À partir de juillet, je repique les plants en ligne tous les 7 cm en laissant 30 cm entre les rangs pour pouvoir les butter ( ramener la terre au pied de la plante pour avoir de longs “blancs” ). Je reviendrais sur la plantation du poireau dans un prochain article.

Le poireau est souvent attaqué par la teigne, petit insecte qui vient pondre sur la plante. Pour limiter les attaques ont peu couper le feuillage lors de la plantation et également installer un voile anti-insecte. On peut aussi arroser la culture avec une décoction de prêle pour fortifier la plante.

Les poirées ou bette à cardes

légumes feuilles

On distingue deux types de poirées, les poirées à cardes larges et les poirées à cardes fines.

Je les sème en poquet en creusant un trou profond de deux à trois centimètres et je dispose 3 graines, la levée peut mettre 15 jours. Je sélectionnerai le plus beau plant. Je distance les pieds de poirées à cardes fines, tous les 15 cm en tous sens et 30 cm pour les poirées à cardes larges. Les poirées sont sensible au mildiou provoqué par un champignon, il est important de laisser de la place entre les plants pour apporter de l’air.

Astuce : les semis tardif en juillet permettent aux plants de passer l’hiver et une récolte précoce en mars-avril.

Retrouvez bientôt les prochains articles de Julien Marlin et suivez les cultures du Jardin de la Grille !
Ce samedi 15 avril, Julien animera un atelier sur le thème du potager bio nourricier avec la méthode des lasagnes… pour en savoir plus, rendez-vous ici

No Comments

Leave a Comment