Mertensia maritima

Focus sur la Mertensia Maritima

La Mertensia Maritima pousse à l’état sauvage sur le littoral des régions tempérée d’Europe du Nord et jusqu’en Sibérie ! Cette plante vivace reste en place au jardin plusieurs années et se plante en toutes saisons. N’étant pas une grande adepte du soleil, elle pousse en France dans des zones ombragées dès que l’on passe au Sud de la Loire…

À semer dès Février !

La plante huître fait partie d´un genre botanique où toutes les plantes ont plus ou moins des feuilles au goût iodé. Mais la Mertensia maritima est l´espèce qui a le plus de goût. Et c’est réellement surprenant.
A noter que cette plante a été rayée du paysage normand en raison d´une trop forte cueillette. Mais au moins, elle pousse très bien dans jardins, et résiste parfaitement bien au vent et à la sécheresse.

Nom commun : mertensie maritime, pulmonaire de Virginie, sanguine de mer, huître végétale

Sol : Bien drainé

Utilisation : Potager, jardinière d´aromatiques

Mertensia Maritima
Les semis se font en février à 15-20°C, après stockage des graines au froid durant 1 mois (réfrigérateur). A noter que la germination de cette espèce est très longue et très irrégulière. Ne jeter pas trop vite votre plaque de semis. Maintenir frais mais pas détrempé à l´abri du soleil direct. Ensuite, garder vos plants à l´abri du gel, au frais, lorsque les plants sont bien développés, rempoter en godet dans un mélange moitié terreau moitié sable de mer, avec une couche bien drainante au fond du pot.
Culture en pot à l´abri des pluies hivernales, substrat à maintenir toujours frais mais non détrempé. Pot à placer à mi-ombre. À l´automne, rentrez-le sous serre froide ou dans une véranda pas trop chauffée. La culture en pleine terre est possible à mi-ombre, en sol bien drainant avec des arrosages réguliers pas trop copieux. Dehors le feuillage disparaitra durant l´hiver et la partie racinaire survivra en sol bien drainé. Dans tous les cas à protéger des limaces !

Coté cuisine…

La Mertensia Maritima s’illustre par son goût d’huître, délicieusement iodé, c’est d’ailleurs une bonne alternative pour les réfractaires aux mollusques ! On peut l’utiliser en cuisine dans les plats à base de poisson, ou simplement déguster les feuilles avec du pain beurré comme l’on mange les feuilles de cresson.
Elle se consomme aussi crue en salade, ou cuite, et conservée dans du vinaigre, tout comme la salicorne. Les petites fleurs bleues sont également comestibles et agrémenteront joliment vos salades de saison.
Vous la trouverez en plant en saison sur notre site, et en graines toute l’année !
Retrouvez plus de conseils de culture ici 

No Comments

Leave a Comment