Greffer

Greffer des plants de tomates, et si j’essayais ?

Le greffage des tomates, pour quoi faire ?

On trouve dans les jardineries des plants greffés à des prix parfois excessifs (pouvant aller jusqu’à 5 fois le prix d’un plant classique). La greffe des tomates permet d’obtenir une récolte souvent plus abondante (sans augmenter le nombre de plants) et des plants plus résistants aux maladies et aux excès de chaleur.

Greffer

Greffer ses plants soi-même

Pour greffer ses tomates, il faut :

• un porte-greffe : partie qui possède les racines,

Certaines variétés sont plus adaptées que d’autres pour être des portes greffes, les variétés choisies doivent apporter un plus en terme de vigueur et de résistance au mildiou, la tomate groseille rouge type petit moineau et la tomate groseille jaune type petit moineau (Lycopersicon pimpinellifolium) sont par exemple de bonnes variétés porte greffes.

• un greffon : c’est la partie sur laquelle pousseront les tomates.

Pour cette partie, vous pouvez utiliser vos variétés de tomates préférées ! Les semis de tomates se font dès la mi-février, courant mars, sous abri à 20°c. Prenez soin toutefois de semer les porte-greffes une dizaine de jours avant les variétés à greffer.

Comment procéder pour le greffage ?

Repiquez les plants lorsqu’ils auront deux ou trois vraies feuilles. On pourra penser au greffage lorsque les plants auront atteint 15 à 20 cm de haut ou environ 2 mm de diamètre. Le plant du porte greffe aura donc déjà entre 25 et 30 jours.

Matériel : un cutter ou une lame de rasoir désinfectée pour faire une coupe nette et propre, du matériel de ligature (liens ou pinces spéciales greffe).

Principe : couper le porte greffe et le greffon en dessous des cotylédons (les deux plants doivent avoir le même diamètre), puis assembler les deux parties avec une bague de maintien avant d’entreposer en condition chaude et humide pendant 8 jours.

Il existe différentes techniques de greffes que vous pouvez retrouver ici de manière détaillée, et bien illustrée.

Les conseils essentiels

• Pensez que ce sont les racines du porte-greffe qui vont alimenter le plant. Les plants de tomates étant plantés assez profondément dans le sol dans le but d’avoir un système racinaire bien développé, le point de greffe ne doit pas être situé trop bas, et idéalement au dessous des cotylédons.
• Ne vous lancez pas dans des opérations de greffage en plein soleil, les greffes nécessitent un taux d’humidité très important (de l’ordre de 70%),
• Pensez à avoir les mains bien propres pour éviter toutes contamination par un virus ou une bactérie,
Prévoyez un espace d’accueil pour vos plans greffés, idéalement entre 21 et 22 degrés, sous un dôme ou autre petit abri,
• Le contact porte greffe/greffon doit être parfait, munissez-vous d’une petite lampe et installez-vous confortablement !

Une fois vos plants greffés, ne les placez pas sous un soleil direct mais dans un espace mi-ombré et maintenez une température uniforme… Pensez à brumiser vos plants : ils ne doivent pas fâner. Au bout d’une semaine si tout va bien, vous pouvez sortir vos plants des dômes qui les abritent. En attendant de les planter, prenez soin de vos plants, conservez-les à 20 °c minimum, et sortez-les dans la journée pour les habituer.

Ces techniques de greffe s’appliquent pour tous les solanacées (tomates, aubergines, poivrons etc…)

 

No Comments

Leave a Comment