Le Jardin botanique fruitier de Robert Kran – Avapessa

Le Jardin botanique fruitier de Robert Kran

Visite du verger avec Robert Kran

J’ai eu la chance la semaine dernière de rencontrer Robert Kran dans son fief à Avapessa au cœur de son verger botanique niché entre Calvi et l’île-Rousse. Tout cela en compagnie de Xavier Mathias avec lequel on avait convenu d’un pique-nique en famille à l’ombre des oliviers et des chênes verts. Avant cet en-cas, nous avons eu le plaisir de voyager en compagnie de Robert au sein de ses 3 hectares plantés depuis une vingtaine d’années. Un refuge expérimental pour de nombreuses espèces sous l’œil averti d’un passionné qui fait bon nombre d’observations. Il remarque par exemple cette année que les pêchers ayant de la vesce à leurs pieds sont moins sensibles à la cloque.

Le Jardin botanique fruitier de Robert KranRobert récolte les fruits de l’incroyable diversité d’arbres qu’il a plantés, greffés, bouturés voire semés ! Un travail de longue haleine et à grande échelle, entrepris avec une vision peu commune de l’arbre et de la nature au sens large.

Le Jardin botanique fruitier de Robert Kran

Kaki

Le Jardin botanique fruitier de Robert Kran - Avapessa

Poivrier de sichuan

On découvre une vraie forêt fruitière :

Cerises, pêchers, pommiers, 40 variétés de kakis, 50 variétés de figues, aronia, sureaux, de nombreux agrumes (pomelos, clémentines, citrons comme le citron caviar…). Il met toujours ses nouveaux arbres en quarantaine avant de les installer et montre beaucoup de prudence (pas d’agrume venant d’Amérique par exemple) dans la sélection des plantes.
On retrouve aussi abricotiers, avocatiers, eléagnus, cornouillers, aubépines, camphrier, de nombreux arbres à coques (châtaigniers, noyers de pécan, noyers européens (cernes rouges, bijou), américain, japonais), gatilliers (vittex agnus-castus ou poivre de moines), cannelle de Magellan, poivre de Sichuan, mertensia maritima, kiwaïs, etc.

 

 

 

 

 

 

Voici quelques photos prises à cette occasion :

Un prunier non taillé, Robert m’explique qu’en l’absence de taille finalement le prunier s’étale et offre ses fruits à portée de tous ce qui assurera beaucoup plus facilement la dispersion de ses graines emportées par les plus gourmands.


Aronia, à partir duquel il fait un excellent sirop.

Je n’avais jamais eu l’occasion de voir un pistachier à fruits, très joli.

Le Jardin botanique fruitier de Robert Kran - Avapessa

Pistaches en cours de formation

Un olivier pleureur sous lequel Robert a placé « le banc des amoureux ».

« Le banc des amoureux » – Robert Kran

Un olivier qui fait des olives blanches à maturité. L’huile qui en est tirée est très claire. En Italie et notamment en Toscane, les olives blanches étaient traditionnellement utilisées pour les huiles des sacrements.

Ancienne variété d’olives blanches

Un chêne Liège.

Liège

Le camphrier.

Le camphrier

L’Asiminier, un arbre produisant des fruits proches de la mangue. Un symbole pour lui car ce fruit à maturité se conserve au mieux trois jours, par conséquent vous ne les retrouverez jamais sur les étales encore moins en grande distribution. Dommage c’est succulent !

Un olivier qui a été ravagé par un incendie mais qui ne se porte pas si mal pour un grand brûlé.

Bien évidemment pas de traitement dans ce verger, avec des tests constants, ici de la laine de moutons pour pailler.

Une tomate greffée sur tabacum glocum.

Effet de la plante neem en cours contre la mouche de l’olive. Observations prévues cette année.

Plante neem

Bon le mieux, si vous avez la chance de passer dans le coin, c’est de faire un détour chez Robert. Appelez le avant.

Vous trouverez des informations sur le Verger sur son site internet : http://www.jardinfruitieravapessa.fr/

Sinon super pique nique avec Xavier, je l’ai converti à la Pietra, enfin pas vraiment besoin de le forcer…

Xavier Mathias

1 Comment

  • elliott 12 juillet 2016 at 07:33

    Bonjour chere Ami(e) permacultrice permaculteur. J’ai comme projet de traverser la france pour aller de ferme en ferme pour récolter des graines pour pouvoir a mon tours créer mon jardin d’eden. Donnez de mon temps de travail en échange du couvert et de quelques graines. Je suis cuisinier de métier, passionné d’élaborer des plats avec des produits frais de proximité avec une grande passion pour la nature en tout genre… Je souhaiterais par le biais de vos contacts, connaissances, des adresses de structure bio, permaculture. Des particuliers ou professionneles qui seraient susceptibles de bien vouloir me transmettre quelque savoir pouvant m’accueillir seullement quelque jours. je commençerais ce voyage début novembre car je suis actuellement en Australie . donc je m’organise tranquillement pour mener mon projet à terme de retour a la terre. Merci de bien vouloir m’aider et je serais prêt a mon tour a vous aidez =) . Merci d’avance

    Reply

Leave a Comment