Solanacées

Semer les Solanacées (Solanaceae Juss.)

Temps: 1h
Outils : petite serre en plastique, semoir, étiquette, crayon ou tige en bois
Température de levée : entre 16 et 30 degrés
Récolte 6 mois après le semis, environ 2 à 4 kg de fruits par pied.

Le mois de février commence, c’est  le moment de semer les Solanacées

Cette famille de légumes rassemble : les tomates, les piments, les poivrons, les aubergines, les coquerets du Pérou, les tomatillos… Avant de fructifier, ces plantes ont un cycle végétatif assez long, c’est pour cette raison que je gagne du temps en les semant tôt en saison. En effet pour pouvoir récolter des poivrons en septembre, il est judicieux de les semer à partir de mi-février.

Solanacées

Cette année, je vais semer des variétés de tomates, des piments et des poivrons.

J’ai déjà testé les aubergines en plein champs dans mon potager et les résultats n’ont pas été concluants. La culture sous abri, dans une serre ou un tunnel, donne de meilleurs résultats.

Le choix du terreau est important, il ne doit pas être enrichi en matières organiques car les graines ont leur propre réserve pour croître. Il existe des terreaux « spécial semis » qui conviennent parfaitement. On peut également fabriquer son terreau pour semis en mélangeant du terreau de feuilles et de la vermiculite ou du sable pour le rendre plus léger.

Première étape : je remplis le bac de ma petite serre en plastique de terreau et je vais semer toutes les variétés choisies en ligne ou en sillon. Je trace ensuite à l’aide d’un crayon de papier ou d’une baguette en bois des lignes distantes d’environ 5 cm. Il est important de laisser une distance minimum entre chaque sillon pour laisser l’air circuler entre les futurs petits plants de tomates ou autres piments.

Solanacées

Une fois les sillons tracés, je dispose au fond une graine tous les centimètres à l’aide d’un semoir ou  avec les doigts.

Solanacées

Je recouvre ensuite mon petit sillon de terreau, je tasse avec les doigts ou une petite planchette en bois (pour un travail bien propre !)

Solanacées

Bon à savoir : Les semis effectués tôt en saison sont sujets à des maladies cryptogamiques dûes à des champignons comme la fonte du semis (les tiges brunissent et la plante meurt). Il est important d’aérer régulièrement pour éviter le confinement.

Astuce : broyer un bout de charbon et étendre cette poudre sur la surface du lit de semences. Le charbon va absorber l’excès d’humidité et maintenir le milieu sain. On peut également utiliser la cannelle en poudre qui est un anti-cryptogamique.

Solanacées

J’effectue l’arrosage à l’aide d’un petit arrosoir en veillant bien à ne pas trop gorger le terreau.

Le repiquage des tomates en godet interviendra lorsque les plants attendront 10 à 15 cm, environ un mois et demi après le semis. Je ferais un article sur ce sujet ! À suivre…

Des nouvelles des cultures en cours…

solanacées

Les graines de laitue ont bien levées ! Si comme moi, les petites plantules cherchent la lumière, vous pouvez les sortir à l’extérieur de la maison pendant la journée (si la température extérieure est supérieure à 5 degrés environ).

Ça devrait limiter l’étiolement et renforcer les plants. Un deuxième semis à été fait, car, comme je le disais dans l’article précédent, je vais semer de la laitue tous les 15 jours à trois semaines.

Rendez-vous très bientôt pour notre prochain sujet dans lequel Julien nous parlera de la culture des fèves.
Découvrez le Jardin de la Grille, ses conseils de culture au fil des saisons et ses ateliers de jardinage.

 

1 Comment

  • Nico 27 février 2017 at 19:57

    C’est génial merci !

    Reply

Leave a Comment