cerfeuil tubéreux

Zoom sur le cerfeuil tubéreux

Le cerfeuil tubéreux est un légume racine ancien et longtemps oublié des jardiniers. Ressemblant à une petite carotte conique, sa chair est excellente, sucrée et fondante après cuisson. Sa saveur fine rappelle celle de la pomme de terre et celle de la châtaigne.

C’est vraisemblablement en raison de ses faibles rendements que la culture du cerfeuil tubéreux ne s’est jamais réellement étendue. Cultivé depuis l’Antiquité en Europe continentale, il est déjà mentionné par Charles de l’Écluse à la fin du XVIe siècle. C’est en effet lors d’un séjour en Autriche que le père de la botanique française découvre cette délicieuse Apiacée. Particularité remarquable pour un légume-racine, le cerfeuil tubéreux était servi sur les meilleures tables, notamment chez les aristocrates pourtant en général peu friands de légumes souterrains. 

Le cerfeuil tubéreux se nomme aussi cerfeuil à bulbe ou chérophylle bulbeux de son nom latin : Chaerophyllum bulbosum. Et si nous vous en parlons maintenant, c’est parce qu’il est encore temps de le semer !

Réussir le semis du cerfeuil tubéreux

1ère méthode : semez entre novembre et janvier

2ème méthode : semez en février ou mars, après stratification des graines 

Pour stratifier vos semences : mélangez vos graines à du sable humide puis placez ce mélange dans une boite hermétique et dans le bas de votre réfrigérateur durant 3 semaines. Vérifiez une fois par semaine l’humidité du sable.

Semis

Semez dans une terre saine et bien préparée (aérée à la grelinette) en lignes espacées d’environ 25 cm tous les 2 cm. Les graines ne doivent pas être enterrées mais disposées sur un lit de terreau de semis. Tassez ensuite la terre. La levée aura lieu au printemps suivant le semis. 

Après la levée, il faudra éclaircir en espaçant de 8 à 10 cm sur la ligne. Un apport régulier en humus, constitué de tontes d’herbes, de feuilles mortes, de fumier et de paille, sera bénéfique durant toute la culture.
Pensez à arroser fréquemment.

Astuce : pensez aux bonnes associations au potager : le cerfeuil tubéreux semble aimer la proximité des oignons, de l’ail, du persil, des poireaux !

Récolte

Récoltez les racines entre mi-juin et mi-juillet, lorsque le feuillage a intégralement jauni, puis desséché et a presque disparu. Après les avoir bien laissées sécher, il faudra encore patienter. Ce n’est qu’après avoir été conservées jusqu’à fin septembre en cave ou en silo au froid dans du sable sec qu’elles prendront toute leur saveur. On les consomme ensuite tout l’hiver. 

Conservation

Vous pouvez conserver vos cerfeuils tubéreux à la cave dans un endroit sec, dans du sable durant 2 à 3 mois. La conservation bonifiera le goût.

Vous pouvez également congeler votre récolte après avoir blanchi 2 à 3 minutes dans une eau salée bouillante. Pensez à stopper la cuisson en les plongeant dans l’eau froide. Vos petites légumes se conserveront ainsi jusqu’à 6 mois au congélateur dans un sachet de congélation.

Coté cuisine

Le cerfeuil tubéreux doit être épluché avant d’être consommé. Il est cependant tout à fait possible de conserver la peau lorsqu’il est récolté tout jeune, le goût sera plus affirmé.

Attention le feuillage du cerfeuil tubéreux est impropre à la consommation : il est toxique. 

Le cerfeuil tubéreux se prépare et se cuisine comme la carotte, le topinambour, le céleri-rave, le persil tubéreux ou encore le panais. Attention cependant à ne pas trop le cuire car sa chair peut devenir farineuse. 

Il se consomme cru râpé ou cuit, en purée, poêlé, en pot-au-feu, crème, ou en accompagnement. Le cerfeuil tubéreux se marie bien avec la viande rouge, le porc, le poulet. Et pour faire simple, délicieux et rapide : une poêlée de cerfeuil tubéreux à l’ail et au persil sera parfaite !

Consultez notre article sur les légumes racines !

No Comments

Leave a Comment