Petits fruits

Petits fruits : lesquels planter et comment en prendre soin

Avez-vous déjà des petits fruits dans votre jardin ?

Vous savez, tous ces petits fruits rouges qui poussent dans vos haies, sur les buissons ou même sur les ronces, et qui font très souvent le bonheur des enfants et des gourmands au détour d’une promenade… Oui, nous parlons des framboises, des cassis, des mûres, des myrtilles, des groseilles ou même des fraises. Certains, bien que moins connus, sont tout aussi savoureux et enchanteurs  : la canneberge, le chèvrefeuille,  ou la caseille par exemple.

Petits fruits

Caseille « Josta »

En plus de leurs fruits délicieux, leurs atouts ornementaux sont indéniables : pour ne citer que lui l’amélanchier à feuilles d’Aulne se targue d’un feuillage et de fleurs magnifiques. Les petits fruits contribuent aussi à maintenir de la diversité au jardin.

Les arbustes à fruits rouges peuvent se planter dans un potager, en guise de bordures, en haies paysagères, ou même au balcon ! Ils se plantent à l’automne ou au printemps.  Un bon arrosage sera utile au printemps et en été  pour garantir une bonne production de fruits.

Quelles variétés de petits fruits rouges choisir ?

Les fraisiers 
Ils aiment les sols acides, riches en humus, une exposition à mi-ombre pour le Sud et en plein soleil pour les autres régions françaises, Attention, ils ne supportent pas les excès d’eau, pratiquer toutefois des arrosages réguliers. La plantation, quelle que soit la variété, doit avoir lieu de mi-février à fin mai et de d’août à octobre. Pour les variétés de saison, la récolte s’étale sur 25 à 45 jours à cueillir tous les 2 ou 3 jours. Elle a lieu de mai à mi-juillet. Pour les variétés remontantes la production est étalée depuis le printemps jusqu’au premières gelées, soit de juin à octobre.

Les framboisiers
Ils aiment les terrains calcaires et le soleil.Ils se plantent en ligne tous les 60 cm et pour faciliter la cueillette et optimiser le rendement, il est préférable de les palisser. Supprimez les branches fructifères après la récolte.

Les mûriers
Avec ou sans épine, le mûrier donne énormément de fruits tout au long de la saison estivale et au début de l’automne. Son port étant plutôt étalé et irrégulier comme son ancêtre la ronce, il est important de les palisser pour faciliter la cueillette.

Les myrtilliers
Pour une meilleure fructification, mieux vaut planter les myrtilliers par deux au moins, en juillet ou août selon les variétés. Ils ont besoin d’une terre acide et de soleil. Les myrtilliers se développent en touffe qu’on rajeunit au printemps en coupant les pousses les plus âgées.

Petits fruits

Myrtilles « Ivanhoé »

Petits fruits

Groseillier « Junifer »

Les groseilliers à grappes ou à maquereau
Facile à cultiver en zones tempérées, le groseillier trouve facilement sa place au potager, à condition de ne pas être trop exposé aux rayons du soleil. Les différentes variétés proposées ici sauront ravir vos papilles. Les fruits murissent en début d’été.

Quelques originalités…

Le combava : Encore confidentiel en France, il est très utilisé dans la cuisine asiatique et malgache pour son parfum incomparable de citronnelle. A cultiver en pleine terre ou en pot, possible du fait de sa petite taille (2,50m maximum). Ses fleurs blanc-rosé parfumées donneront de petits fruits semblables au citron vert d’environ 6 cm de diamètre.
Le zeste et les feuilles ciselées sont utilisées dans la préparation de nombreux plats, soupes et sauces, pour aromatiser l’eau de cuisson du riz ou les desserts.

Petits fruits

Combava

L’arbousier compact à fleurs blanches : encore appelé l’arbre aux fraises est une variété productive et très décorative à l´automne, avec ses fleurs blanches et ses fruits mûrs, ronds, rouges, à chair orangée et à la saveur douce.

Le chèvrefeuille comestible :  originaire du Japon, et parfois appelé « baie de mai », cette une plante arbustive et rustique peut atteindre 2 à 3 mètres de haut. Ses grosses baies bleues comestibles ont la saveur de la myrtille. Riches en vitamines B et C, on utilisera les fruits crus ou en gelées. Cette variété est très résistante, vigoureuse, elle ne demande pas d’entretien.

Retrouvez bien d’autres petits fruits originaux sur notre site !

Nos conseils avant de faire votre choix :

  • Diversifiez vos arbustes fruitiers afin d’obtenir des fruits tout au long de la saison.
  • Si la plupart des petits fruits sont auto-fertiles (la plante peut être fécondée par son propre pollen), d’autres ne le sont pas (on dit alors qu’ils sont inter-fertiles ou auto-stériles) ! Ainsi, pour l’argousier vous aurez besoin d’un plant mâle ET d’un plant femelle, d’autres comme le chèvrefeuille ou le mûrier auront seulement besoin de la présence d’autres variétés à proximité pour produire des fruits. Planter alors 2 ou 3 variétés différentes pour une meilleure pollinisation, ou à défaut plusieurs plants de la même variété.

Pour les gourmands

Ces petits fruits comestibles, s’ils se savourent très bien en frais , révèlent aussi toutes leurs saveurs en gelées, confitures ou tartes !

2 Comments

  • Sauvage Marie Noëlle 20 octobre 2016 at 12:14

    J’aimerais savoir quand planter des argousiers mâle et femelle, ainsi que les groseilliers ?
    Je ne trouve pas sur le site le . moment ! De plantation

    Reply

Leave a Comment