Temps chaud idéal pour la Ficoïde glaciale !

Juin, c’est encore le bon moment pour semer les choux, les navets, les panais, les carottes… et si on veut mettre un peu d’originalité dans son jardin, pourquoi ne pas se laisser tenter par la Ficoïde glaciale ?

Jadis cultivée uniquement comme plante ornementale…

La Ficoïde glaciale, ou « herbe à la glace », appartient à la famille de Ficoïdacées (comme la Tétragone Cornue ou épinard de Nouvelle Zélande). Cette vivace, souvent cultivée comme annuelle par les jardiniers, est une plante étalée à tige arrondie et à l’apparence étrange d’une plante couverte de fine rosée gelée. De petites fleurs blanches apparaissent pendant l’été. Résistante, cette plante est très peu sujette aux maladies et parasites.

Ficoïde glaciale

Et le goût alors ?

Les feuilles de la Ficoïde glaciale sont épaisses et juteuses. Légèrement acidulées, croquantes et très agréables en bouche, elles se consomment très bien crues en salade.

Appréciée au Japon, la Ficoïde glaciale y est utilisée dans les soupes. Les tiges et feuilles cuites se consomment au beurre, au jus.

Culture

Extrêmement facile à cultiver, la Ficoïde glaciale se sème comme les épinards. Elle résiste très bien à la chaleur et à la sécheresse par contre le froid et l’excès d’humidité ne lui conviennent absolument pas. N’oublions pas que cette plante est originaire du Cap, et qu’elle s’est plue à aller explorer les Canaries, la Grèce, et le Sud de la France !

Les semis se font en place de mai à juillet, en rayons distants de 30 à 40 cm, à exposition ensoleillée. Il convient de préférer un sol riche en humus, pas trop humide mais frais. Lorsque les plants ont quelques feuilles, éclaircir à 30 cm sur la ligne.

On peut la récolter de juin à octobre.

No Comments

Leave a Comment